Sites de streaming bloqués en France !

L'actualité est omniprésente sur internet, dévoilez les scoops, discutez des dernières infos du moment, etc.
Avatar de l’utilisateur
LCDS Scooter
Admin
Message : 231
Inscription : 30 janv. 2020 16:53
Gamertag : LCDS Scooter
Contact :

Time2Watch et 35 autres sites de streaming pirate sont désormais bloqués en France


Time2Watch et 35 autres sites de streaming pirate sont désormais bloqués en France. Les ayant-droits des contenus diffusés sur ces sites viennent en effet d’obtenir une décision de justice qui oblige Orange, SFR, Bouygues et Free à en couper l’accès.

Image


Time2Watch et 36 autres sites pirate proposant des films et séries à regarder illégalement en streaming sont désormais bloqués en France sur décision du tribunal de Paris. Cette action est le résultat d’une plainte conjointe de la Fédération nationale des éditeurs de films (FNEF), le Syndicat de l’édition vidéo numérique (SEVN), l’Union des producteurs de cinéma (UPC) et le Centre national du cinéma (CNC).


Elle s’impose à Orange, SFR, Bouygues et Free qui ont donc mis en place un blocage sur cette liste de 36 sites :
  • Allostream
  • Annuaire-telechargement-ec
  • Annuaire-telechargement-fr
  • ATFUT
  • DivxTOP
  • DPSTREAM
  • DPStreaming
  • ETOPOP
  • EXTV
  • Filme-Streaming
  • Filmcomplet
  • FilmStreamingg1
  • FilmStreaming1FV
  • Filmz
  • FRStream
  • Full-Serie
  • HDS-Streaming
  • HDSS
  • LibertyVF
  • N1Streaming
  • Papystreaming
  • Planet-Streaming1
  • Radego
  • Serie-Streaming
  • Seriecomplete
  • SKStream
  • Streamcomplet
  • Streamdirect
  • Streaming-VOSTFR
  • StreamingDIVX1
  • Time2watch
  • VKStreaming
  • Voir-Films-Series
  • VOSTFRSerie
  • Wikiserie
On le souligne, l’ensemble de ces sites, non contents de délivrer illégalement des contenus aux internautes sans redistribuer le moindre centime pour financer la création audiovisuelle, génèrent d’importantes sommes d’argent via de la publicité, des liens d’affiliation et diverses autres méthodes. La fermeture de Zone-Téléchargement, un célèbre site pirate depuis tombé dans les mains de la justice, nous avait fait découvrir des administrateurs millionnaires, disposant notamment de biens et de propriétés en Andorre.

Nombre de ces sites vont désormais tenter de contourner le blocage en changeant d’adresse. Un jeu du chat et de la souris qui devrait rapidement se compliquer avec les nouveaux pouvoir de l’Arcom – fruit de la fusion entre Hadopi et le CSA – puisque la nouvelle institution pourra dresser des listes noires de site permettant de lutter immédiatement contre toutes ses variantes potentielles sur des sites miroirs.

Source : NextInpact
"Ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon, vous n'en sortirez pas vivant."
Répondre

Revenir à « Actualités »